Restez à l’écoute de notre actualité

Endométriose : Prise de parole d’Emmanuel Macron

Le 11 janvier 2022, lors d’une allocution présidentielle sous forme de vidéo, Emmanuel Macron s’est adressé aux Français et plus particulièrement aux françaises. En effet Lors de cette allocution le président a abordé le sujet de l’endométriose, touchant 1 femme sur 10.

business woman
  • Définition de l’endométriose

Qu’est ce que l’endométriose ? voici une définition :

L’endométriose est un trouble féminin dans lequel le tissu de la paroi interne de l’utérus (endomètre) se développe à l’extérieur de l’utérus. Cela entraîne des douleurs pelviennes, un cycle menstruel irrégulier et peut mener à des troubles de la fertilité. En résumé, les femmes qui souffrent d’endométriose peuvent avoir sur le colon, les ovaires ou dans le péritoine (le ventre) des cellules qui normalement se trouvent dans l’utérus. Lors de chaque cycle menstruelle, ces cellules font la meme chose que dans l’utérus : elles saignent entrainant alors des inflammations locales, des douleurs et les conséquences sont souvent associés à des adhérences des parois.

L’endométriose est donc l’une des causes majeures de prise en charge dans des parcours de PMA puisque les tissus internes sont « collés » ne laissant pas les spermatozoides passer ou empechant la nidation, l’ovulation ou provoquant des fausses couches à répétition.

 

  • Allocution

Sous forme de vidéo, posté sur  les reseaux sociaux le 11 janvier 2022, Emmanuel Macron a pris la parole concernant cette maladie, appuyant le fait que c’est une maladie encore trop taboue et/ou mal diagnostiquée alors qu’elle touche 1 femme sur 10 et qu’elle est l’une des premières causes d’infertilité, avec le syndrome des ovaires polykystiques ou « SOPK », nous vous invitons d’ailleurs à lire le témoignage touchant de Julie sur ce sujet.

 

  • Décisions

Le gouvernement a annoncé cette semaine qu’un comité de pilotage nationale se rassemblera prochainement pour suivre la mise en place de la stratégie suivante : comprendre l’endométriose et ses causes, baliser le parcours de diagnostic et de soins et créer un « réflexe endométriose » ; le but étant d’améliorer la détection, le parcours de soin des patientes, leur prise en charge ainsi que la recherche médicale et la communication autour de cette pathologie.

Plus précisément, le président de la République appui sur 3 priorités qui sont dans le viseur du gouvernement pour contrer l’endométriose

1 – La recherche

L’aspect recherche vise à obtenir une meilleure connaissance de l’endométriose dans sa globalité. Ses causes, ses traitements, ses prises en charge… Pour l’heure, la méconnaissance règne encore autour de cette pathologie gynécologique. Il y a un vrai manque de connaissance des professionnels dans cette indication. Med TechCare propose une formation aux infirmiers qui inclus cette pathologie. Retrouvez ici toutes les informations sur cette formation.

2 – L’accès aux soins

Le deuxième enjeu est de rendre plus accessible l’accès aux soins : « De sorte qu’en tout point du territoire soit identifiées des filières de traitement », avance l’Elysée.

3 – L’information

Troisième et dernier axe de cette stratégie : la sensibilisation, autant du grand public que des soignants. Cela passera par l’information ! L’Elysée l’affirme : « En parler, c’est s’assurer d’une plus grande diffusion médicale des traitements ».

Afin de concrétiser cette stratégie de lutte contre l’endométriose, un comité national de pilotage doit encore être installé et un budget déterminé. Pour l’heure, ces deux points restent encore en suspens.

qu'est ce que la PMA

 

Même si ces actions ne sont pas encore mises en place, le seul fait d’avoir une allocution présidentielle sur ce sujet est un grand pas en avant. Cela va permettre de faire connaitre cette pathologie (à des hommes comme à des femmes) et surtout de retirer ce tabou plus général sur les maladies touchant à la fertilité (SOPK, endométriose etc…).

par | 20 Jan 2022 | Non classé