Restez à l’écoute de notre actualité

FIV et Grossesse Multiple : Quels sont les risques /chances ?

Lorsqu’on s’engage dans un parcours de FIV, d’insémination ou avec du Clomid, vient rapidement la question de grossesse multiple : jumeaux ou plus. La PMA, FIV est-elle vraiment à l’origine de plus de grossesses multiples ? Est-ce un risque ou une chance ?

business woman

Qu’appelle t-on grossesse multiple ? d’où viennent elles ?

Ce que le corps médical appelle grossesse multiple est l’ensemble des grossesses où plusieurs fœtus se développent simultanément dans l’utérus de la futur mère. Même si les jumeaux, 2 foetus, sont le plus fréquent, les grossesses peuvent aller jusqu’à 8. En effet, une maman aux Etats-Unis est devenue “Octomum” suite au transfert de 12 embryons après une FIV.

Dans le domaine du sensationnel, le record du monde en nombre d’enfant est détenu par une femme ayant vécu au 18ème siecle. Elle aurait donné naissance à 69 enfants en ayant accumulé les grossesses multiples : 16 paires de jumeaux, sept fois des triplés et quatre fois des quadruplés. Et la FIV n’existait pas à l’époque.

Plus normalement, l’origine des jumeaux vient de 2 possibilités

Soit la femme a de façon exceptionnelle 2 ovulations simultanées lors du meme cycle, 2 spermatozoïdes fécondent ces ovocytes et 2 embryons se developpent alors dans l’uterus de la femme. Les futurs enfants sont donc comme 2 frères/soeurs mais ont la même date de naissance. Ce sont les fameux “faux jumeaux”.

Soit, lors du développement de l’embryon au tout début de sa multiplication cellulaire une anomalie survient. L’embryon se divise en 2, et donne par la suite 2 embryons qui se dévellopent aussi dans l’utérus de la femme. Les frères/soeurs sont issus du même embryon, ils sont dits “vrais jumeaux”.

Il peut y avoir le même phénomène avec 3 embryons voir même plus, mais évidemment, plus le nombre d’embryons est élevé, plus le phénomène est naturellement rare. 

En 2009, la naissance des huit enfants de Nadya Suleman a fait le tour de la planète.

En 2019, une femme polonaise à donné naissance à des sextuplés.

En AMP, les grosses multiples sont-elles rares ?

Vous l’avez compris, le nombre d’embryons détermine le nombre de fœtus qui se développeront.

Lors d’une stimulation simple, avec un traitement par voie orale, la possibilité de développer plusieurs follicules est bien présente. Il est tout à fait possible que plusieurs spermatozoïdes fécondent plusieurs ovocytes donnant plusieurs embryons. En 2013, 8% des grossesses sous Clomid, citrate de clomifène, donnaient des grossesses multiples. voici le rapport sur le Clomid et les grossesses : https://products.sanofi.ca/fr/clomid.pdf 

Lors d’une insémination artificielle, il peut y avoir stimulation de plusieurs ovocytes lors du début du cycle. Lors de l’insémination, les spermatozoïdes sont déposés dans l’utérus. Ils vont alors remonter les trompes pour aller féconder l’ovocyte. Si plusieurs sont matures et ont été expulsés par l’ovaire lors du déclenchement de l’ovulation, il peut y avoir fécondation d’autant d’ovocytes qu’il y en a présent.

Le risque, ou la chance de voir se développer une grossesse multiple est donc bien présent.

C’est une des raisons pour laquelle votre médecin peut annuler l’insémination : si 3 ou 4 ovocytes se sont développés lors de la stimulation, le risque de voir se développer 3 ou 4 embryons est bien réel. Il vaut parfois mieux recommencer sur un cycle avec une stimulation plus légère plutôt que d’être confronté à des choix compliqués derrières.

Lors d’une FIV Fécondation in Vitro il y a stimulation de plusieurs ovocytes. Ceux-ci sont ensuite prélevés pour être mis en fécondation en laboratoire. Le nombre d’embryons qui sont ensuite transférés sera alors responsable du nombre de bébés à naître derrière. Si plusieurs embryons sont transférés, ils risquent de tous se développer et donc une grossesse multiple est possible. 

Aujourd’hui qu’est ce qui est possible ?

Au balbutiement de la PMA, les médecins transféraient beaucoup plus d’embryons qu’aujourd’hui. On mettait toutes les chances de grossesses du côté de la futur mère, au risque de voir se développer “trop” d’embryons. Il n’était pas rare par la suite de devoir pratiquer des réductions embryonnaires pour laisser un maximum de chance aux embryons restants de se développer correctement. Les traumatismes psychiques étaient alors lourds à porter pour les futurs parents.

Jusqu’en 2010, la règle était de transférer 2 à 3 embryons et était responsable de 20% de grossesse géméllaire.

Aujourd’hui les techniques biologiques ont beaucoup évolué. Elles permettent de transférer 1 ou 2 embryons de bonnes qualités. 

En échangeant avec les équipes de biologistes, vous allez peser le pour et le contre pour transférer 1 ou 2 embryons.

Ils pourront vous proposer de vous transférer 1 embryon au stade de blastocyste. À ce stade, l’embryon a une chance d’implantation plus importante, équivalent à 2 embryons de 4 jours. 55 à 60% des embryons n’arrivent pas au stade de blastocyste. Le taux d’implantation des blastocystes est d’environ de 30% aujourd’hui.

Risque ou chance de grossesse multiple ?

 

D’un point de vue médical, une grossesse multiple est plus à risque. Mais on parle ici d’un point de vue médical. 

Les risques pour les bébés nés de grossesse multiple sont plutôt liés à une naissance prématurée, retard de croissance ou malformations.

Pour la mère, la grossesse gémellaire met le corps à rude épreuve. Il existe un risque accru de diabète gestationnel, de surcharge pondérale, d’anémie, d’hypertension et de prééclampsie.  

 

Pour vous qui rêvez de voir votre projet parental aboutir sur la naissance d’un enfant, vous voyez plutôt ce risque comme une chance. Mais il ne faut pas occulter tout de même que médicalement, c’est toujours plus compliqué de mener une grossesse double ou plus.

Les techniques de PMA ont beaucoup progressées. Elles permettent d’obtenir des embryons de qualité et ainsi augmenter les chances de grossesse. Les taux de grossesses multiples ont parallèlement diminués mais le risque, ou la chance de mener à bien une grossesse multiple existe quelle que soit la technique de procréation : un embryon peut tout à fait se dédoubler après le transfert et donner naissance à de vrais jumeaux. Oui, avec 1 embryon, 2 bébés peuvent naitrent ! Magie de la nature…

Vous avez commencé un protocole de PMA mais avez-vous compris votre ordonnance prescrite par votre gynécologue ou votre médecin ? Un article est dédié pour vous donner quelques pistes.

par | 16 Nov 2021 | Non classé