Restez à l’écoute de notre actualité

Quelle est la différence entre PMA et GPA

Cet article a pour but de vous éclairer si vous cherchez à vous informer sur le sujet de la PMA et de la GPA. Que ce soit dans le but de connaitre les différences et similarités de ces deux processus, ou tout simplement pour avoir une définition claire et précise de ces termes.

  • Définition PMA

La procréation médicalement assistée (PMA) désigne l’ensemble des méthodes chimiques et biologiques permettant la conception in vitro, le transfert d’embryons et l’insémination artificielle ainsi que toutes les techniques ayant pour objectif la procréation en dehors du processus naturel. En pratique, la PMA prend également l’appellation « d’assistance médicale à la procréation » (AMP).

 

  • Définition GPA

GPA est l’abréviation de gestation pour autrui. La gestation pour autrui consiste en une technique de procréation durant laquelle une femme, appelée pour l’occasion « mère porteuse » porte, comme le nom l’indique, le futur enfant d’un couple dont elle ne fait pas partie. Interdite en France, la gestation pour autrui est pourtant tolérée en Belgique, dans la mesure où il n’existe, à l’heure actuelle, pas de cadre légal clairement défini en la matière.

GPA et PMA sont à la fois différentes et liées. En effet, s’il s’agit de deux pratiques distinctes, reste que la procréation médicalement assistée est utilisée dans le cadre de la gestation pour autrui puisqu’il est question de manipulation de gamètes. En somme, elles servent le même but de manière différente, mais qu’en est-il aux yeux de la loi ? 

  • Législation

 

C’est au niveau de la législation que l’on trouve les plus grosses différences. Récemment on a pu observer des changements juridiques suite à la révision de la loi de bioéthique.

           Dans les grandes lignes, pour la PMA : elle s’ouvre désormais aux couples de femmes homosexuelles, et les dons ne sont dorénavant plus anonymes. (Rendez-vous sur notre article dédié à cette loi pour en savoir plus)

           La GPA reste interdite en France malgré plusieurs propositions qui furent refusées, comme le dispositif ROPA (« réceptions de l’ovocytes par le partenaire » dans le cas d’un couple de femmes).  

La PMA et la GPA sont des procédés spécifiques bien différents mais qui visent le même but, avoir un enfant. En France la PMA est autorisée mais la GPA ne l’est pas ; c’est pour cela que certains couples s’orientent vers d’autres pays s’ils doivent avoir recours à la GPA, car en France, pour le moment, le corps ne se monnaie pas.

Sources :

  • çaminteresse.fr
  • laculturegeneral.com

 

 

par | 26 Nov 2021 | Non classé