Restez à l’écoute de notre actualité

Qu’est-ce que la PMA ?

Vous avez été diagnostiqué avec une infertilité après avoir effectué des examens prescrit par votre médecin traitant et vous allez intégrer un parcours de PMA pour mener à bien votre projet parental. Mais qu’est-ce que la PMA et à quoi va-t-elle vous servir ?

qu'est ce que la PMA

PMA / AMP de quoi parle t-on, y a-t-il une

différence ?

Tout d’abord, il est utile de préciser cette infime nuance. Certains parlent de PMA, d’autres d’AMP, y a t il une différence ? Parle t-on de la même chose ? Si c’est la même chose, quelles sont les nuances ? 

Finalement l’un ou l’autre parle de la nécessité d’avoir recours à la médecine pour donner naissance à un enfant. Alors quelles différences entre les deux ?  

Définition de  PMA

La PMA ou Procréation Médicalement Assistée met la procréation au centre de l’assistance médicale. Comme si la procréation se réduisait à la rencontre entre la gamète du père et de la mère. Là où l’Assistance ou Aide Médicale à la Procréation insiste sur l’aide nécessaire aux couples pour obtenir une grossesse mais ne réduit pas la procréation qu’à sa dimension biologique. 

Le Larousse donne la définition suivante de la PMA “C’est un ensemble de procédés qui permettent la fusion d’un ovule et d’un spermatozoïde humains sans relations sexuelles, par une intervention médicale (insémination artificielle ou fécondation in vitro avec transfert de l’embryon dans l’utérus maternel).”  

Dans la PMA, on ressent donc le poids “du rouleau compresseur médical” qui s’abat sur un couple qui fait une demande de prise en charge. 

Définition de AMP

Dans l’AMP la notion d’Aide ou Assistance est beaucoup plus forte. Personnellement, l’idée de proposer une aide médicale pour procréer a ma préférence. Oui, certains couples ont besoin d’aide médicale pour devenir parents. Mais ce sont bien les parents qui assurent toute la charge derrière. Ce sont bien ces parents qui devront faire les choix qui s’imposent concernant leur(s) enfant(s). La procréation ne se résume pas qu’à la rencontre entre les 2 cellules reproductrices de l’espèce humaine, c’est aussi la naissance de parents, la création d’un père et d’une mère, le début d’une nouvelle vie de couple, de nouvelles interactions.

La finalité est la même : que chaque couple qui le désire puisse devenir parent d’un enfant dont la conception parfois a eu besoin d’un coup de pouce médical. Le Larousse donne comme définition de procréer : “Donner la vie à un enfant, le faire naître, en parlant d’une femme ; l’engendrer, en parlant d’un homme.” Il est bien question là de devenir parent. Il n’est pas là questions de reproduction de l’espèce humaine.  

L’AMP/ PMA qu’est-ce que c’est ?

L’assistance, l’Aide médicale à la procréation est le fait d’avoir recours à un centre spécialisé pour appliquer une technique de reproduction. Ces techniques sont au nombre de 3 :

  • Fécondation in vitro ou FIV : cette technique consiste à récupérer un ovule de la femme et un spermatozoïde chez l’homme. Ces 2 gamètes sont mis ensuite en fécondation. Cela veut dire qu’ils sont mis en commun dans une boîte de pétri. Le spermatozoïde de l’homme fécondera l’ovule de la femme pour “lancer” le développement d’un embryon. C’est cet embryon qui sera par la suite transféré dans l’utérus de la femme quelques jours plus tard.

Si le spermatozoïde de l’homme ne féconde pas tout seul l’ovule de la femme, il sera alors aidé par une technique d’ICSI (Intra Citoplasme Sperm Injection) qui veut dire en français : injection du spermatozoïde de l’homme dans l’ovule de la femme. L’embryon qui se développe ensuite est donc réimplanté ensuite dans utérus de la femme.

Ce transfert a lieu entre 2 et 6 jours après la fécondation. Si plusieurs embryons se développent, les biologistes peuvent proposer aux couples de congeler les embryons dits alors “surnuméraires”. Ils pourront être utilisés plus tard lors d’un Transfert d’Embryon Congelé ou TEC.

  • L’insémination ou IIU ou IAC : ces 3 termes parlent de la même chose. Insémination Artificielle avec sperme de Conjoint (IAC) ou sperme de donneur (IAD) ou Insémination Intra Utérine (IIU). Dans certaine baisse de fertilité, il faut aider les spermatozoïdes à trouver le “bon chemin” en les déposant simplement dans l’utérus. Ils passent ainsi la barrière redoutable du col de l’utérus et les chances d’atteindre l’ovule dans les trompes est donc plus important. La fécondation a lieu dans le corps de la femme, à l’inverse de la FIV où elle à lieu In Vitro. Cette technique nécessite, comme la FIV, de nombreuses injections.

En effet, comme la FIV, les médecins essaient d’obtenir de meilleures chances de fécondation en stimulant plusieurs follicules, donc plusieurs ovules.

 

  • La Stimulation Ovarienne : est la dernière technique d’AMP. Dans ces protocoles, le médecin peut vouloir stimuler des ovaires parfois « fainéants » ou cadrer des cycles trop irréguliers. La fécondation et le dépôt des spermatozoïdes se font naturellement lors d’un rapport sexuel. Le cycle de la femme a été, par une série d’injection ou de comprimé, cadré pour optimiser les chances de fécondation dans une “fenêtre” plus réduite.

Les centres d’AMP

Il en existe 100 en France. Ils sont réglementés et contrôlés par l’agence de la biomédecine qui ont fait un site spécialisé AMP.

Une carte interactive permet de géolocaliser le centre le plus proche de chez soi.

 

Ce qu’il faut comprendre sur ces centres est qu’il en existe de 2 sortes :

  • Un laboratoire d’AMP a reçu l’agrément pour faire des préparations de sperme en vue d’insémination artificielle.
  • Un centre d’AMP a une équipe de biologistes qui a la possibilité de mettre en fécondation des gamètes. Ils travaillent souvent en association avec les gynécologues qui font les ponctions chez la femme pour recueillir les ovocytes ou chez l’homme pour faire des biopsies testiculaires.

 

Les laboratoire ne peuvent pas mettre en fécondation les gamètes et gérer les ovocytes de la femme. Uniquement les recueils de sperme chez l’homme.

Il y a une grosse disparité régionale. Certains DOM ou la Corse n’ont pas de centre d’AMP ou seulement un laboratoire à Bastia pour toute l’ile de beauté.

Le besoin en AMP est croissant en France et dans le monde, il va falloir augmenter le nombre de centres et de laboratoires pour répondre à la demande croissante sans diminuer la qualité et la sécurité des manipulations de gamètes humaines.

par | 28 Juin 2021 | Non classé