Restez à l’écoute de notre actualité

Le témoignage d’Alexia, en alternance chez Med TechCare

Alexia, 24 ans, est arrivée chez Med TechCare à l’hiver 2020 pour passer une année en alternance aux côtés des deux fondatrices de l’entreprise. Jour après jour, elle a découvert un nouvel univers médical, des problématiques de santé, mais surtout, une omerta complète sur tout ce qui entoure la fertilité. Elle nous raconte son quotidien en immersion auprès des soignants du réseau mais également des patients.

Témoignage Alexia sujet pma

Peux-tu te présenter ?

“Bonjour ! Je m’appelle Alexia, j’ai 24 ans et je suis actuellement chargée de communication en alternance chez Med TechCare. 

Quand je suis arrivé dans l’entreprise en décembre 2020, je ne savais rien des problématiques liées à la fertilité. Bien sûr, j’ai comme tout le monde eu des cours sur la sexualité au collège. Mais je ne m’étais jamais posée de questions concrètes, ni de savoir comment cela pouvait se passer pour un couple si la femme n’arrivait pas à tomber enceinte.

J’étais bien loin d’imaginer que de nombreuses personnes souffrent d’infertilité et qu’il y avait de multiples solutions à envisager. C’est en arrivant chez Med TechCare et me plaçant “en immersion” dans les problématiques de la fertilité que j’en ai petit à petit compris tous les enjeux.”

Comment se sont passés tes premiers jours chez Med TechCare ?

.“Mes deux premiers jours au sein de l’entreprise étaient dédiés à la formation des nouveaux infirmiers du réseau.

L’objectif pour les infirmiers ? Qu’ils puissent se former et se spécialiser pour accompagner de la formation à domicile pour Cocoone pour les patients dans le bon traitement de leur pathologie et dans leurs protocoles de soins. (ou à distance dans le cadre du programme e-Cocoone)

Manipulations, injections, opérations chirurgicales pour augmenter les chances de réussite naturelle dans le cadre d’une PMA (Procréation Médicalement Assistée)/d’un protocole FIV… de nombreux sujets ont été abordés.

J’ai eu l’opportunité d’assister pour la première fois à de la formation d’une patiente en parcours de PMA à son domicile. C’était un moment riche en émotions. Le couple que j’ai rencontré venait tout juste d’apprendre leur diagnostic après un bilan d’infertilité. Ils étaient encore sous le choc…

J’ai réalisé à quel point la formation Cocoone pouvait apporter du soutien et de la sérénité aux couples qui traversent cette épreuve. Et surtout à quel point les enjeux de la création de Med TechCare étaient importants.” 

Que retiens-tu de cette belle expérience ?

J’en apprends chaque jour davantage sur la fertilité et la PMA car c’est un sujet extrêmement vaste, qui évolue en permanence. 

Cela soulève de nombreuses questions. Je n’avais jamais entendu parler de fertilité avant d’arriver chez Med TechCare. Est-ce normal ? Ne devrions-nous pas parler de ces problématiques plus tôt ? Pourquoi est-ce un tabou alors que les projections futures prévoient en 2050 que 8 enfants sur 10 naîtront grâce à la PMA ? Ne peut-on pas informer les jeunes plus tôt, et leur expliquer que la fertilité est un véritable trésor à préserver pour se laisser la possibilité d’avoir un enfant un jour, si on le souhaite ? Pourquoi ne pas expliquer aux jeunes où sont les risques pour mieux les préserver ?

 

L’infertilité est une problématique dont on ne parle tout simplement pas, sauf lorsqu’on y est confronté(e), il est déjà trop tard…

Au quotidien, nous avons tous, sans le savoir, des comportements qui peuvent porter préjudice à notre fertilité. 

Par exemple, je réchauffais auparavant mes plats dans un Tupperware en plastique. Je le faisais sans savoir que ce même plastique contenait des perturbateurs endocriniens néfastes pour la fertilité sur le long terme ! Il est pourtant  et si facile d’utiliser un contenu en verre.

 

Finalement, faire attention à de simples gestes répétés au quotidien peut contribuer à protéger notre fertilité que nous soyons un homme ou une femme. Et ainsi augmenter nos chances de concevoir un enfant si on le désire un jour. Je pense qu’il est aujourd’hui très important que la parole se libère sur le sujet pour une meilleure circulation de l’information.

par | 18 Août 2021 | Non classé